Suzon, la femme aux cent visages

 

Suzon232 pages, 21×26 cm.

Année de publication : 2008

195 photographies b&n

Sujet: : Biographie douce-amère d’une femme, d’une mère et d’une cabotine qui aura traversé le siècle sans presque s’en apercevoir.

Ce recueil de photographies de ma mère, dont certaines avaient été faites avant même que je n’existe, est une sorte d’exploration du souvenir, et la meilleure façon de le présenter était de reproduire sa note d’introduction.

Suzon a quatre ans
Suzon a quatre ans

Cela va faire cinq ans que Suzon est morte. Il est temps de faire son deuil… mais en quoi consiste « faire son deuil » ? à effacer un évènement douloureux de la mémoire ? ou à réconcilier tous ces souvenirs en train de s’estomper en une célébration où la tendresse, l’humour et même quelques pointes d’ironie puissent se retrouver ?

Suzon en parfaite excursioniste de l'epoque: 1930
Suzon en parfaite excursioniste de l’epoque: 1930

Il y a ces multitudes de photos qui jalonnent une vie, et qui sont éparpillées dans les portefeuilles, dans les tiroirs et dans les albums des proches du défunt… et puis elles jaunissent, les boites sont jetées jusqu’à ce que l’oubli et l’indifférence s’installent définitivement… Aucune de ces images, prises séparément, n’a de sens, et par conséquent d’existence, sauf à se trouver reliées les unes aux autres, comme l’ont été les instants dont elles témoignent.

Suzon decouvre l'Espagne: les gitans, les castagnettes et l'amour....
Suzon decouvre l’Espagne: les gitans, les castagnettes et l’amour….

La vie de Suzon est exemplaire du fait qu’elle soit une femme qui a traversé le siècle : Elle est née en 1912, or le XXème siècle a bien commencé en 1914, avec la “Grande Guerre” et ce siècle a bien été marqué par les guerres, grandes et petites qui se sont succédées depuis…

C’est la raison pour laquelle avant de partir à la découverte des cent visages de Suzon, traités de manière tendre et badine, il fallait rappeler qu’il s’agissait d’une femme de talent, qui savait aussi parler des choses graves, comme de la mort, d’une manière qui fait monter les larmes aux yeux.

De retour d'Espagne, la resille de luxe s'imposait...
De retour d’Espagne, la resille de luxe s’imposait…

Son émouvant texte “Le onze Novembre 1918” fait partie d’une série de nouvelles écrites tout au long de sa vie, et jamais publiées: c’est une bonne entrée en matière pour aborder son histoire.

La vie de Suzon est également celle d’une femme qui a connu de multiples expériences: grandissant comme une petite bourgeoise provinciale et gâtée qui côtoie les camarades de son frère polytechnicien, et que ses parents expédient à Madrid afin de perfectionner son espagnol. La guerre civile espagnole, puis la seconde guerre mondiale se chargent de la rappeler à la réalité, comme bien d’autres.

quelques annees plus tard, retour a la terre sur triporteur Vespa.
quelques annees plus tard, retour a la terre sur triporteur Vespa.

De manière étonnante, à la fin de cette guerre (elle a une trentaine d’années), au lieu de se ranger comme on aurait pu s’y attendre, elle se lance dans une folle aventure sentimentale qui l’amènera à décrocher complètement à la manière soixante-huitarde, vingt ans avant Mai 68…jusqu’à ce qu’elle remonte à Paris au milieu des années 80 vivre ses caprices, avant de se retirer dans ses ermitages, avec sa fille, ses chats et ses chiens…

Rencontre de Suzon et d'une chevre dans le desert de Ghardaia.
Rencontre de Suzon et d’une chevre dans le desert de Ghardaia.

Une douzaine de personnes ont contribué à la préparation de cet album en fournissant de nombreuses photos jaunies, d’albums poussiéreux, de diapositives envahies par les champignons, et de négatifs plus ou moins rayés: au total plus de cinq cent photos nous sont parvenues.

Un demi-millier de clichés qui ne représentent qu’une partie des photos effectivement prises au cours d’une vie de quatre-vingt-dix ans.

 

Ce dimanche la, un poulet de plus est passe a la casserole
Ce dimanche là, un poulet de plus est passé à la casserole

Cela illustre à quel point Suzon adorait être prise en photo. C’est la technologie numérique qui a permis de traiter les 200 photos présentées ici, et de leur imposer le format commun qui s’imposait pour faire communiquer les images les unes avec les autres, et raconter une histoire…

 

Nous avons choisi de décrire la vie de cette femme sans suivre la chronologie : en effet, en privilégiant le côté mécanique de la succession dans le temps, on n’aurait pas pu braquer le projecteur successivement sur les différentes facettes de sa vie. Par ailleurs, ceux qui ont fourni les documents ont été invités à participer à l’établissement de leur légende en fournissant les informations, les anecdotes et les réflexions que leur inspiraient les photos…

 

Le sourire de Suzon
Le sourire de Suzon

Le résultat n’est donc pas un récit structuré, mais une succession de vignettes tendres, drôles et douces-amères qui, toutes ensemble, devraient contribuer à définir le personnage et évoquer l’essentiel des évènements de sa vie. Il y a là les ingrédients de toute une vie, c’est au lecteur de leur apporter l’assaisonnement et la cuisson qui lui conviendront pour en faire un plat à son goût.